Mitterrand victime de Filippetti

« Depuis mon arrivée sur France Inter, qui lui a fortement déplu, elle me poursuit d’une animosité indigne de sa fonction », a-t-il déclaré.

En attendant le retour très probable de Nicolas Demorand, le mercato a commencé à France Inter. Frédéric Mitterrand quitte la station, moins d’un an après son arrivée pour son émission quotidienne à 18 h, « Jour de Fred ». Non sans régler ses comptes. Il dénonce la vindicte d’Aurélie Filippetti dont il serait victime : « Depuis mon arrivée sur France Inter, qui lui a fortement déplu, elle me poursuit d’une animosité indigne de sa fonction », a-t-il déclaré au Monde. Et d’évoquer des « appels téléphoniques…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.