Cohn-Bendit : le calice jusqu’à la lie

L'ancien porte-parole d'EELV a appelé les siens à « se ranger derrière » le conservateur Jean-Claude Juncker.

Consternation chez les Verts. Leur ancien porte-parole Daniel Cohn-Bendit a appelé les siens à « se ranger derrière » le conservateur Jean-Claude Juncker, candidat à la présidence de la Commission européenne : « J’ai beaucoup de critiques à l’égard de Juncker, explique-t-il, mais cette fois-ci je conseille aux Verts d’assurer une majorité à Juncker, alors peut-être que nous pourrons faire évoluer la démocratie européenne. » Voter contre ses idées en espérant que cela favorisera leur avènement, la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents