Laurent Mucchielli : « Hollande et Valls torpillent le travail de Taubira »

Face à l’entreprise de désinformation orchestrée par les lobbies sécuritaires et certains députés à propos de la réforme pénale, Laurent Mucchielli appelle au pragmatisme et à la raison.

Le 4 juin se sont ouvertes à l’Assemblée les discussions autour de la réforme pénale défendue par la garde des Sceaux, Christiane Taubira. L’opposition n’a pas tardé à accuser la ministre de « laxisme », de vouloir « ouvrir les prisons » ou laisser dehors de dangereux criminels. En cause : la mesure phare de son texte, la contrainte pénale, peine de probation représentant une alternative à l’emprisonnement. Appliquée en milieu ouvert, elle doit soumettre le condamné à un ensemble d’obligations et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.