Reims s’assoit sur la misère

Le nouveau maire de Reims a publié un arrêt anti-mendicité.
Politis  • 5 juin 2014
Partager :

Que les SDF aillent se faire voir ailleurs. Le nouveau maire de Reims, ville repassée à droite aux dernières municipales, a publié un arrêt anti-mendicité interdisant la « station assise » dans sa commune. Gare à vous, mendiants, punks à chiens et autres oisifs osant prendre le soleil devant la cathédrale ! Poser votre séant un peu trop longtemps dans l’espace urbain vous coûtera 38 euros d’amende. Samedi dernier, un sit-in autour de la fontaine de la Solidarité était organisé par des manifestants pour dénoncer l’arrêté. Personne n’a été verbalisé. Pour cette fois.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don