Deux références du vallsisme

Un état d’esprit qui n’est pas sans rappeler celui d’un Tony Blair, ou d'un... Deng Xaoping.

Interrogé sur le report du compte pénibilité, Manuel Valls a fait cette réplique, samedi sur RTL : « Moi, les étiquettes, les idéologies, je ne les comprends pas. Je suis pragmatique, il faut prendre ce qui marche. » Un état d’esprit qui n’est pas sans rappeler celui d’un Tony Blair. Et un propos qui fait écho à une formule célèbre de Deng Xaoping : « Peu importe qu’un chat soit blanc ou noir, s’il attrape la souris. » Le premier a converti la gauche britannique au libéralisme, le second a ouvert la voie…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents