Sapin sort du bois

Michel Sapin a voulu faire rire un parterre d’économistes et de banquiers : « Notre amie, c’est la finance… la bonne finance ! »

C’est une mauvaise blague qui en dit long sur le cynisme de nos gouvernants. Dimanche, à Aix-en-Provence, Michel Sapin a voulu faire rire un parterre d’économistes, de hauts dirigeants d’entreprise et de banquiers : « Notre amie, c’est la finance… la bonne finance ! », a lâché, goguenard, le locataire de Bercy. Tourner ainsi en dérision le discours du Bourget de François Hollande revient à dire crûment qu’il ne faut jamais croire les discours de campagne. Et à alimenter la défiance des citoyens vis-à-vis…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents