Un passé qui ne passe pas

Robert Ménard et son ex-adversaire de l’UMP, le député Élie Aboud ont déposé ensemble « une gerbe à la mémoire des Français massacrés à Oran le 5 juillet 1962 ».

Robert Ménard, maire d’extrême droite de Béziers, main dans la main avec son ex-adversaire de l’UMP, le député Élie Aboud. La scène est racontée dans Minute, qui rapporte comment Ménard (dont le père était à l’OAS) et Aboud ont déposé ensemble, samedi, « une gerbe à la mémoire des Français massacrés à Oran le 5 juillet 1962 ». Un élu de la droite républicaine réactivant avec Ménard de vieilles haines recuites : une maladresse ? « C’est un acte que j’ai bien mesuré. Je ne regrette pas ma présence », a…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents