« 1 000 vaches » : passage en force

Le promoteur, Michel Ramery, a profité de la nuit du 13 septembre, avec l’aval de la gendarmerie, pour faire entrer les 150 premières vaches.
Politis  • 18 septembre 2014
Partager :

Nouveau bras de fer autour de la ferme des « 1 000 vaches », près d’Abbeville. Le promoteur, Michel Ramery, a profité de la nuit du 13 septembre, avec l’aval de la gendarmerie, pour faire entrer les 150 premières vaches. Opposée à cet élevage intensif industriel, la Confédération paysanne, en soutien à l’association locale Novissen, a aussitôt bloqué les entrées du site. Elle en rappelle l’illégalité, le dépôt d’un référé en suspension devant le tribunal administratif d’Amiens et les négociations en cours sur les accès routiers et les clôtures. Le permis d’exploitation est pour l’instant limité à 500 têtes, alors que les installations peuvent en contenir 1 000. Or, le projet industriel démentiel de Ramery ne serait rentable qu’avec 1 000 vaches… Le ministre Stéphane Le Foll a reconnu mardi ne pas avoir de « moyen direct » pour limiter le nombre de bêtes à 500. Comme un aveu d’impuissance…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don