Politis

Abonnez-vous à Politis

Tout Politis +

11 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

  • Lecture de l'hebdo/hors-série sur liseuse

Choisir cette offre
Pour toutes informations, contactez notre service Abonnement au 03 80 48 95 36 ou par e-mail à : abonnement@politis.fr

Offre Découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS

49
Offre Découverte spéciale élections 23 numéros + 1 HS
  • 23 numéros + 1 hors-série en version papier et numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

  • Votre hebdo/hors-série en PDF

Je m'abonne

Web illimité

8 Par mois
  • Votre hebdomadaire et hors-série en version numérique

  • Tous les articles du magazine et des articles inédits de la rédaction

Choisir cette offre

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, réabonnement…
Choisissez une offre

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Frédéric Haziza menace notre journaliste

Présent à La Rochelle pour l’université d’été du PS, il s’en est pris violemment, et à deux reprises, à Michel Soudais, rédacteur en chef adjoint de Politis.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le journaliste de La Chaîne parlementaire (LCP) Frédéric Haziza, dont le zèle pro-israélien est bien connu, a de curieuses méthodes. Présent à La Rochelle pour l’université d’été du PS, il s’en est pris violemment, et à deux reprises, à Michel Soudais, rédacteur en chef adjoint de Politis : « Je vais t’écraser comme une merde », lui a-t-il lancé devant témoins, avant de menacer notre collaborateur de lui « balafrer » le visage. À l’origine de sa rage, un écho, pourtant rigoureusement exact, paru au mois de juillet dans Politis (n° 1313). À la fausse information qu’il avait tweetée, et que nous avions alors dénoncée, Frédéric Haziza ajoute aujourd’hui la menace physique. Le délit après la faute déontologique. Notre confrère ferait une excellente recrue pour les gros bras de la Ligue de défense juive. Michel Soudais a déposé une « main courante » au commissariat de La Rochelle.


Haut de page

Voir aussi

Quelle Europe pour la gauche ?

Politique par

accès libre

 lire   partager

Articles récents