Moscovici sous contrôle

Sa nomination au poste de commissaire européen aux Affaires économiques a été acceptée par Berlin moyennant une condition imposée à François Hollande.

Pierre Moscovici, l’ex-ministre de l’Économie, sera finalement casé au poste de commissaire européen aux Affaires économiques. Cette nomination a été acceptée par Berlin, selon l’hebdomadaire Der Spiegel, moyennant une condition imposée à François Hollande, lequel a dû s’incliner pour décrocher la prestigieuse place à son fidèle ami. La chancelière allemande, Angela Merkel, a exigé un « expert en politique budgétaire à la ligne dure, venu du nord de l’Europe », pour le poste de vice-président à l’Économie.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents