Couple en état de glace

Stéphane Braunschweig met de nouveau en scène le Norvégien Arne Lygre avec Rien de moi. Une écriture neuve, tout en incertitude.

Gilles Costaz  • 16 octobre 2014 abonné·es
Couple en état de glace
© **Rien de moi La Colline** , Paris XXe, 01 44 62 52 52, jusqu’au 21 novembre. À Nancy du 2 au 5 décembre. Texte français de Stéphane Braunschweig et Astrid Schenka aux éditions de L’Arche. Photo : Elizabeth Carecchio

Après avoir monté Je disparais, Stéphane Braunschweig revient à l’auteur norvégien Arne Lygre, dont il affectionne l’écriture économe, acérée et douloureuse. Lygre, ce sont des dialogues minimaux dont il ne faut négliger aucun adjectif, de peur de perdre le fil sur lequel les mots sont suspendus. Pourtant, la situation et l’histoire sont assez simples. Dans cette nouvelle pièce, Rien de moi, une femme et un homme, qui, sans être très âgés, ont un passé et des expériences qu’ils croient avoir oubliées, décident d’habiter ensemble. Ils ont une entente physique idéale – on en parle beaucoup

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes