Fourest condamnée

L'essayiste a été condamnée par le tribunal de grande instance de Paris pour diffamation envers une jeune femme voilée.

Caroline Fourest a été condamnée le 23 octobre par le tribunal de grande instance de Paris pour diffamation envers une jeune femme voilée, Rabia Bentot, agressée à Argenteuil en 2013. Dans une chronique sur France Culture, l’essayiste avait en effet mis en cause la version de Rabia Bentot, parlant d’un « règlement de comptes familial ». Fourest, qui fait appel, nomme cela un « débat d’idées légitime » quand la justice estime, au vu de la vacuité de ses arguments, qu’il s’agit d’une diffamation, pour…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents