My deputy is rich !

L’ONG Transparency International a lancé un site Internet recensant les « activités extérieures » des députés européens.
Politis  • 16 octobre 2014
Partager :

Ils imposent l’austérité à l’Europe, mais pour eux… n’y pensez pas ! L’ONG Transparency International a lancé un site Internet recensant les « activités extérieures » des députés européens, ainsi que leurs rémunérations. Pas moins de quatre élues françaises – toutes des femmes – figurent dans le « Top 10 » de ce classement. Elles déclarent en effet gagner plus de 10 000 euros brut par mois. Championne toutes catégories, l’UDI Nathalie Griesbeck (notre photo), qui siège dans pas moins de… 68 comités d’administration. Où en trouve-t-elle le temps ? L’UMP Michèle Alliot-Marie arrive en 5e position grâce à des « conférences » – presque aussi juteuses que celles de Sarkozy ! – et aux droits d’auteur de ses livres, dont on ignorait qu’il s’agissait de best-sellers… Suivent, au coude-à-coude, Sylvie Goulard et Rachida Dati. La centriste touche de larges émoluments d’un think tank libéral américain spécialisé sur la gouvernance en Europe (!). La seconde peut compter sur ses honoraires d’avocats d’affaire… Pour une fois qu’en Europe la France peut pousser un « cocorico », on ne va pas se priver !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don