Quand Nabilla anime France Inter

C’est ce qu’on appelle la hiérarchie de l’info.
Politis  • 13 novembre 2014
Partager :

Ce samedi matin 8 novembre, les journaux de France Inter se sont ouverts sur un dramatique fait divers, la mort d’un petit garçon à la suite d’une banale opération de l’appendicite, avant de poursuivre sur la garde à vue de Nabilla, la starlette de la télé-réalité, accusée d’homicide volontaire sur son compagnon. Rebelote le lendemain, à 11 h et à 12 h : les dernières infos sur Nabilla sont venues juste après l’affaire Fillon-Jouyet. Sur France Culture, à 12 h 30, le journal s’est ouvert sur le référendum catalan, avant de s’enchaîner sur les manifestations en hommage à Rémi Fraisse, les combats autour de Donetsk, puis le virus Ebola. Pas un mot sur Nabilla. C’est ce qu’on appelle un point de vue, ou la hiérarchie de l’info.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don