Un dur du Medef à la SNCF

Pour présider par intérim le conseil de surveillance de la nouvelle SNCF, le gouvernement a choisi… Frédéric Saint-Geours.

N’y avait-il pas d’autre candidat possible ? Pour présider par intérim le conseil de surveillance de la nouvelle SNCF, issue de la réforme ferroviaire, le gouvernement a choisi… Frédéric Saint-Geours. Un dur du Medef. Membre du comité exécutif de l’organisation patronale, il préside la puissante UIMM, l’Union des industries métallurgiques et minières. Quant à sa culture « service public », elle se résume à un passage à l’ENA et dans quelques cabinets ministériels, avant un pantouflage très rémunérateur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents