Sivens toujours sous tension

L’enterrement du projet initial de barrage n’a convaincu ni les zadistes ni les agriculteurs.

Patrick Piro  • 22 janvier 2015 abonné·es

La ministre de l’Écologie avait dit qu’elle prendrait ses responsabilités au cas où un compromis ne se dégagerait pas entre les acteurs locaux sur les suites à donner au projet de barrage de Sivens : c’est fait. Elle a annoncé, vendredi dernier, l’abandon de la version initiale, même si, dans les formes, la décision revient au conseil général du Tarn. Ségolène Royal s’appuie sur le nouveau

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Pour aller plus loin…