Un curieux jugement

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a enjoint mi-décembre à la municipalité de Bezons de retirer la plaque installée en l’honneur de Majdi Ihrima Al-Rimawi.

La mairie de Bezons (Val-d’Oise) a dû déboulonner une plaque commémorative installée en l’honneur d’un prisonnier palestinien, après une décision de la justice saisie par le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), une association réputée pour sa défense particulièrement véhémente de la politique israélienne. Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a enjoint mi-décembre à cette municipalité de retirer la plaque installée en l’honneur de Majdi Ihrima Al-Rimawi. Le tribunal a…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.