Délit de solidarité

Pour avoir voulu diminuer l’attente des étrangers à la préfecture du Rhône, un retraité a passé une heure au commissariat.
Politis  • 19 février 2015
Partager :

Pour avoir voulu diminuer l’attente des étrangers venus renouveler leur titre de séjour à la préfecture du Rhône, un retraité a passé une heure au commissariat. L’initiative, louable, n’était certes pas légale. L’homme distribuait des tickets, indiquant une date de rendez-vous, afin « d’étaler leur venue sur plusieurs jours » et leur éviter jusqu’à huit heures d’attente. Efficace ou non, l’action a provoqué l’ire du préfet du Rhône contre cet « huluberlu » qui « veut faire le boulot du préfet ». Il veut distribuer des tickets ? « Il le fera en taule », a menacé le fonctionnaire, avant d’ajouter : « Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées. »

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don