Diallo interdite de débat à Paris

Frédérique Calandra, maire PS du XXe, a une conception toute relative de la liberté d’expression.

Frédérique Calandra, la maire PS du XXe arrondissement de Paris, a une conception toute relative de la liberté d’expression. Elle s’est ainsi opposée à la venue de Rokhaya Diallo à une table ronde sur le droit des femmes. Son crime ? Avoir signé, en 2011, une pétition critique à l’égard de Charlie Hebdo. Diallo « est faite pour le féminisme comme moi pour être archevêque ! », s’est emportée l’édile, considérant que l’essayiste est, au mieux, « une idiote utile de l’intégrisme musulman, au pire un faux-nez…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.