Diallo interdite de débat à Paris

Frédérique Calandra, maire PS du XXe, a une conception toute relative de la liberté d’expression.
Politis  • 26 février 2015
Partager :

Frédérique Calandra, la maire PS du XXe arrondissement de Paris, a une conception toute relative de la liberté d’expression. Elle s’est ainsi opposée à la venue de Rokhaya Diallo à une table ronde sur le droit des femmes. Son crime ? Avoir signé, en 2011, une pétition critique à l’égard de Charlie Hebdo. Diallo « est faite pour le féminisme comme moi pour être archevêque ! », s’est emportée l’édile, considérant que l’essayiste est, au mieux, « une idiote utile de l’intégrisme musulman, au pire un faux-nez de Tariq Ramadan » ! C’est bien mal connaître Rokhaya Diallo. Pour autant, Frédérique Calandra ne s’est pas émue de la présence annoncée de la féministe Christine Delphy, qui avait pourtant été signataire du même texte en 2011…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don