Droit à l’eau : un recul Royal

Les coupures d’eau pour impayés pourraient être à nouveau autorisées.
Politis  • 26 février 2015
Partager :

Illégales depuis la loi Brottes de 2013, les coupures d’eau pour impayés pourraient être à nouveau autorisées. Le 19 février, Ségolène Royal a donné l’accord du gouvernement à un amendement UMP en ce sens. La ministre s’est rangée à l’argumentaire des multinationales de l’eau repris par le sénateur du Val-de-Marne, Christian Cambon, à l’origine de cet amendement : si nous arrêtons de couper l’eau, les impayés vont exploser et le service public sera en danger. Or aucune donnée ne corrobore cette affirmation. En revanche, avec le rétablissement des coupures, de nombreuses personnes en difficulté, qui ne font pas appel aux aides sociales bien qu’elles pourraient y prétendre, risquent de se voir priver d’un bien de toute première nécessité.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don