Délation en libre-service

À l’entrée de son magasin, le patron du Carrefour City de la rue de Vaugirard avait fait placarder une quinzaine de photos de clients.
Politis  • 5 mars 2015
Partager :

La présomption d’innocence ? Il ne connaît pas, le patron du Carrefour City de la rue de Vaugirard (Paris XVe). À l’entrée de son magasin, il avait fait placarder une quinzaine de photos de clients, nettement identifiables, prises par les caméras de surveillance. Sur chacune, ces commentaires : « Vol déo + chocolat tablette 2014 », « vol chapon 2013 », « pickpocket », « vol lait infantile »… Histoire, peut-être, que les clients « honnêtes » fassent une clé de bras à ces terrifiants hors-la-loi s’ils les croisent au détour du rayon charcuterie ? Alors, certes, voler c’est mal… Mais livrer à la vindicte populaire, et sans autre forme de procès, la bobine de supposés voleurs, ce n’est pas vraiment mieux…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don