Sarkozy, futur président des Républicains ?

L’UMP doit adopter officiellement un nouveau nom lors de son congrès du 30 mai prochain.
Politis  • 19 mars 2015
Partager :

Adieu l’union et le mouvement. Quant à l’adjectif « populaire » il n’a jamais vraiment collé aux orientations de l’UMP. Comme annoncé par Nicolas Sarkozy, l’UMP doit adopter officiellement un nouveau nom lors de son congrès du 30 mai prochain à La Villette, à Paris. Mais des fuites insistantes assurent que l’appellation « Les Républicains » est déjà retenue. Selon le JDD (15 mars), la marque ainsi que trois logos ont été déposés dès novembre 2014 à l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi). Henri Guaino et Luc Ferry, qui trouvaient « les Républicains » trop proche du parti conservateur américain, n’auraient donc pas été en mesure de contrecarrer l’admiration de Sarko pour les néocons d’outre-Atlantique. À moins que ce dernier ait été séduit, susurrent les mauvaises langues, par un autre avantage : faute d’être encore président de la République, il sera président des Républicains. Ça vous pose un conférencier international ! Reste un tout petit problème à solutionner : comment faudra-t-il appeler les anti-UMP ? Dira-t-on, fin mai, que la France est habitée par, horresco referens, une majorité d’anti-Républicains ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don