Ignorance et maladresse

La petite phrase de François Hollande déclarant que « Madame Le Pen parle comme un tract du Parti communiste des années 1970 » est doublement maladroite.
Politis  • 23 avril 2015
Partager :

Faut-il que François Hollande soit à ce point ignorant de l’histoire de la gauche pour déclarer que « Madame Le Pen parle comme un tract du Parti communiste des années 1970 » ? Cette petite phrase, prononcée lors de sa prestation sur Canal +, le 19 avril, n’est pas seulement insultante pour les communistes qui, dans cette période, étaient pleinement engagés au côté du PS sur le Programme commun. Elle est aussi doublement maladroite. Elle sous-entend que le vote FN pourrait être motivé par des arguments autrefois portés par le PCF, donc de gauche. Et elle réhabilite le parti d’extrême droite : si le FN rappelle, comme le dit François Hollande, le PCF « des années 1970 » – alors allié du PS et qui gouvernera trois ans avec lui –, c’est donc que le FN n’est pas aussi infréquentable et antirépublicain que le soutient la gauche. Cette ignorance et cette maladresse signent la distance qui sépare désormais le chef de l’État de la gauche.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don