Quand la RATP affiche sa « neutralité »

La RATP avait décidé de censurer une affiche annonçant un concert au « bénéfice des chrétiens d’Orient ».

Pauvre laïcité ! Elle est décidément mise à toutes les sauces. Quand elle ne sert pas au Front national et à quelques autres pour recycler un discours islamophobe, elle sert à justifier l’abandon du plus élémentaire réflexe de solidarité. Car c’est hélas au nom « du principe de neutralité du service public » que la RATP avait décidé, avant de céder face aux protestations indignées, de censurer une affiche annonçant un concert au « bénéfice des chrétiens d’Orient » en supprimant cette mention. Mais «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.