Cambadélis, petit patron de PME

Jean-Christophe Cambadélis a déploré que « les permanents ne [soient] pas au maximum de leur capacité ».
Politis  • 20 mai 2015
Partager :

Ça passe mal. Interrogé le 13 mai dans l’ Obs sur la rue Solferino, Jean-Christophe Cambadélis, après avoir regretté que la « production des secrétaires nationaux se rédui[se] souvent aux communiqués », a déploré que « les permanents ne [soient] pas au maximum de leur capacité ». Émoi de ces derniers, qui sont avant tout des salariés. Réunis en assemblée générale, ils ont demandé à rencontrer l’auteur des propos, auquel d’aucuns reprochent de se comporter « comme un petit patron de PME d’il y a quarante ans ». Soit avant que la gauche arrive au pouvoir…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don