Image d’une France fermée

Manuel Valls s’est dit opposé à l’instauration de « quotas » pour la répartition des demandeurs d’asile dans les pays de l’UE.
Politis  • 20 mai 2015
Partager :
Image d’une France fermée

C’est flanqué de son ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et accompagné de deux champions UMP de la démagogie sécuritaire, Éric Ciotti et Christian Estrosi, lequel multiplie les déclarations incendiaires sur la « cinquième colonne islamiste » ou la « troisième guerre mondiale » déclarée à « la civilisation judéo-chrétienne », que Manuel Valls s’est dit samedi opposé à l’instauration de « quotas » pour la répartition des demandeurs d’asile dans les pays de l’UE. Cette déclaration, faite devant un local de la PAF à la frontière franco-italienne, visait clairement à faire accepter un renforcement de la répression, le Premier ministre confondant migrants et réfugiés demandeurs d’asile. Triste image d’une France fermée aux malheurs du monde.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don