L’ouvrir… ou pas

« Oui, je parlerai des droits de l’homme », a déclaré François Hollande, interrogé sur sa visite à Cuba.

Politis  • 13 mai 2015
Partager :
L’ouvrir… ou pas
Photo : AFP PHOTO / CUBA DEBATE

« Oui, je parlerai des droits de l’homme, parce que chaque fois […] qu’il y a des manquements à la liberté, la France ne reste pas bouche cousue », a déclaré François Hollande, interrogé par des journalistes avant sa visite à Cuba. Si chacun pouvait se douter qu’il ne serait pas trop déplaisant avec le pouvoir castriste – il est à Cuba pour parler gros sous –, on l’a connu (encore) moins disert quand il allait, la semaine précédente, serrer la main des dirigeants du Qatar et d’Arabie saoudite pour leur vendre des Rafale. Dans ce dernier pays, Hollande s’était contenté de rappeler, dans une conférence de presse, que « la France milite à l’échelle du monde pour l’abolition de la peine de mort »…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don