Un beau jour pour « la Belle Aude »

Ne boudons pas notre plaisir. Qu’un Président de la République viennent saluer l’initiative des anciens salariés en lutte de Pilpa et aujourd’hui coopérateurs de la Fabrique des Sud qui produit les glaces « La belle Aude »,
ne peut que réjouir les militants d’une économie sociale et solidaire de transformation sociale et d’innovation.

Jean-Philippe Milesy  • 22 mai 2015
Partager :

Nous avons déjà évoqué ici la Fabrique du Sud et l’association locale qui la porte et qui témoignent de l’inscription de cette initiative gagnante dans les luttes sociales et dans le territoire (voir notre article) et l’on retrouvera un historique de l’aventure dans l’Humanitéhttp://www.humanite.fr/les-scopistes-de-la-belle-aude-fiers-de-leur-succes-574321.

Les esprits chagrins verront dans cette visite une étape dans la tournée du Président dans la perspective des élections régionales et en soutien à Chantal Delga, Secrétaire d’Etat en charge (subsidiairement) de l’ESS et qui a annoncé son retrait en juin pour se consacrer au maintien dans le giron socialiste du regroupement Midi-Pyrénées/Languedoc Roussillon.

Les esprits optimistes se prendront à espérer que la visite du Chef de l’Etat et son coup de chapeau à l’ESS replaceront la question du Délai d’information préalable des salariés désireux de reprendre leur entreprise (DIP combattu par le patronat et quelque peu émoussé, pour ne pas dire égaré par l’épisode Dombre-Coste) en bonne place dans les engagements du Gouvernement.

Car là est la question: des milliers d’entreprises sont amenées à changer de main chaque année, faisant l’objet souvent d’abandons, de dépeçage, de spéculations dans des procédures qui le plus souvent tiennent à l’écart ceux qui y créent la richesse et y trouve leur emploi et leur vie sur un territoire donné, à savoir les salariés.

Une récente proposition de loi de Marie-Georges Buffet tend à replacer les travailleurs au coeur de ces reprises d’entreprise.

Une fois de plus nous pourrons voir à l’occasion des débats, à l’occasion des suites du rapport Dombre-Coste la détermination du Gouvernement, des élus de la majorité et des grandes instances de l’ESS à se battre pour les salariés et le développement coopératif.

Mais pour l’heure, il est encore temps de ce réjouir.
_ « Gaudeamus igitur »

Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don