Grèce : Kos, l’autre porte de l’Europe

L’île proche des côtes turques est le Lampedusa grec. Chaque jour, des centaines de migrants y échouent. Correspondance d’Angélique Kourounis et de Thomas Jacobi.

Ils marchent en groupe sur le côté de la route, escortés de policiers et d’une jeep dans laquelle sont entassés tous les baluchons. Docilement, ils se dirigent vers le commissariat. Le soleil sèche leurs vêtements trempés. Cela fait à peine une heure que le Zodiac surchargé en provenance des côtes turques a accosté sur une plage perdue de l’île de Kos. Dès leur arrivée, avant même de se changer, ils ont déballé leurs téléphones portables, qu’ils avaient protégés de l’eau dans des sacs en plastique…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.