L’emploi menacé de Besancenot

Le « petit facteur », travaille désormais derrière un guichet, dans un bureau de poste du XVIIIe arrondissement de Paris.

Le « petit facteur », candidat aux élections présidentielles de 2002 et 2007, Olivier Besancenot, ne distribue plus le courrier à Neuilly-sur-Seine. Il travaille désormais derrière un guichet, dans un bureau de poste d’un quartier populaire du XVIIIe arrondissement de Paris. Mais pour combien de temps ? Trois emplois de guichetiers, dont le sien, sont menacés de suppression dans ce bureau. Au cours de l’émission « Politiques », sur LCP, le célèbre représentant du NPA a annoncé qu’un conflit social, soutenu…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.