« El Chapo », roi de l’évasion

le baron de la drogue Joaquín Guzmán est parvenu à s’évader du centre pénitencier de haute sécurité d’Altiplano, au Mexique.

Politis  • 16 juillet 2015
Partager :
« El Chapo », roi de l’évasion
Photo : CORTEZ/AFP

De quoi consterner Enrique Peña Nieto, président mexicain, lors de sa visite officielle à Paris : pour la seconde fois en quatorze ans, le baron milliardaire de la drogue Joaquín Guzmán est parvenu à s’évader du centre pénitencier de haute sécurité d’Altiplano, au Mexique. Surnommé « El Chapo » (le nabot), il s’est échappé au bout d’un tunnel long de 1 500 mètres, et d’une hauteur d’environ 1,70 mètre, donnant sur une bâtisse en construction, au milieu des champs. Constatant sa disparition, les surveillants ont découvert un tunnel ventilé et une moto sur rails permettant d’extraire la terre et d’acheminer du matériel. D’autant plus consternant qu’El Chapo est aussi le roi des tunnels, utilisés de longue date pour acheminer la drogue aux États-Unis.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don