Des migrants triés sur le volet

Oui à l’accueil des migrants, mais pas n’importe lesquels.
Politis  • 9 septembre 2015
Partager :

Oui à l’accueil des migrants, mais pas n’importe lesquels. Le gouvernement slovaque a donné son feu vert à l’accueil de quelque 200 Syriens issus de camps de réfugiés en Turquie, en Italie et en Grèce. À une condition : qu’ils soient chrétiens et surtout pas musulmans, a tenu à préciser le gouvernement slovaque, non sans récuser les accusations de racisme et de discriminations ! « Nous pourrions prendre 800 musulmans, mais nous n’avons pas de mosquées en Slovaquie », a déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur. C’est ballot, en effet. Cette position a inspiré les soi-disant Républicains députés-maires de Roanne, Yves Nicolin, et de Belfort, Damien Meslot, également prêts à accueillir une (petite) poignée de Syriens, pourvu qu’ils soient bons chrétiens. Ce qui constituerait pour le maire de Roanne « l’absolue certitude que ce ne sont pas des terroristes déguisés ». Un tri absolument contraire au message de l’Evangile.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don