Contrôles au faciès 1

« Je lutterai contre le “délit de faciès”. » C’était le trentième engagement du candidat François Hollande en 2012.

« Je lutterai contre le “délit de faciès” dans les contrôles d’identité par une procédure respectueuse des citoyens. » C’était le trentième engagement du candidat François Hollande en 2012. Mais, une fois de plus, cette promesse n’engageait que ceux qui ont bien voulu y croire. Condamné en juin dernier pour « faute lourde », pour des contrôles d’identité discriminatoires, le gouvernement a décidé de contester la décision de la cour d’appel de Paris et de se pourvoir en cassation. La décision a été prise…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents