Flagrant délit de propagande

Le journaliste israélien Zvika Kleinavait arpenté en janvier les rues de Paris coiffé d’une kippa.
Politis  • 21 octobre 2015
Partager :

On se souvient de ce journaliste israélien, Zvika Klein, qui, coiffé d’une kippa, avait arpenté en janvier les rues de Paris. Sur sa vidéo, on voyait apparaître en sous-titres des insultes antisémites. Il disait avoir reçu des crachats. « Il y a des quartiers de Paris qui sont interdits aux juifs », avait-il affirmé sur Fox News. Un journaliste d’« Envoyé spécial », le magazine de France 2, a voulu refaire l’expérience. Lui aussi coiffé d’une kippa, il a parcouru 120 km à Barbès, Vénissieux, Aubervilliers, de jour, de nuit… Résultat : pas une seule insulte. « Tout le monde s’en pète, on est tous pareils », lui dit un jeune. Un autre lui offre le thé… Des scènes identiques se reproduisent des dizaines de fois. Le journaliste rappelle cependant que les actes antisémites augmentent. Mais on est loin de la propagande du film de Zvika Klein. Un colon travaillant pour un site proche de Netanyahou…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don