Fifa : le coup de filet

Plusieurs dignitaires suspectés d’avoir reçu des pots-de-vin ont été arrêtés.
Politis  • 9 décembre 2015
Partager :

C’est la grande lessive. Jeudi 3 décembre, la police suisse arrêtait deux dignitaires de la Fédération internationale de football (Fifa) : le vice-président de l’instance, patron de la Confédération d’Amérique du Nord, centrale et Caraïbes (la Concacaf), et le patron de la Confédération d’Amérique du Sud, tous deux suspectés d’avoir reçu des pots-de-vin « en échange de la vente de droits de marketing en lien avec la diffusion de tournois en Amérique latine et de qualifications pour la Coupe du monde ». Depuis 1991, 150 millions de dollars auraient été versés aux deux dirigeants. Le lendemain, la justice américaine arrêtait l’ancien président de la Fédé péruvienne, le secrétaire général de la Fédé guatémaltèque et le président de la Fédé équatorienne, parmi seize inculpations. À ce rythme-là, on ne sait plus combien siégeront aux instances pour élire le nouveau boss de la Fifa en février prochain !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don