Israël : L’artillerie lourde contre une française

Enceinte, Elsa Lefort a été expulsée de l'État hébreu.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


« Engrossée par un terroriste palestinien, une employée du consulat français de Jérusalem expulsée d’Israël » : c’est le titre de JSS News – site d’information tout ce qu’il y a de plus officiel qui donne le ton du discours israélien à l’adresse de la communauté juive française – sur l’expulsion d’Elsa Lefort du territoire hébreu. Fille de Jean-Claude Lefort, ex-député communiste et ancien président de l’association France Palestine solidarité, la jeune femme, enceinte de 6 mois, et qui vit à Jérusalem avec son époux, a été expulsée du territoire israélien le 5 janvier. Mariée depuis 2014 à Salah Hamouri, un Franco-Palestinien condamné à sept ans de prison par un tribunal militaire israélien et libéré en 2011, elle avait obtenu un visa de service pour passer les fêtes de fin d’années en France. À son retour, Elsa Lefort, en poste à l’Institut français du Proche-Orient, rattaché au consulat, s’est vu notifier sa « dangerosité ».


Photo : Martin Bureau/AFP

Haut de page

Voir aussi

Articles récents