Pour Valls, « BDS ça suffit »

Hôte des Amis du Crif, lundi soir, Manuel Valls a déclaré : « Je défends la position de la France, je ne défends pas que la position d’Israël »

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Hôte des Amis du Crif, lundi soir, Manuel Valls a suscité un enthousiasme qui ne s’est refroidi qu’une fois, lorsque le Premier ministre a confirmé la venue à Paris du Président iranien, Hassan Rohani. « Je défends la position de la France, je ne défends pas que la position d’Israël », a-t-il déclaré.

Précision utile, car tout au long de la soirée il était surtout apparu comme un soutien sans faille à la politique israélienne. Dans le collimateur du Premier ministre, la campagne « Boycott, désinvestissement et sanctions » (BDS) contre la colonisation des Territoires palestiniens. Le président du Crif, Roger Cukierman a demandé l’interdiction de toute manifestation liée à ce mouvement. « Je pense que nous allons prendre des dispositifs qui doivent montrer que ça suffit, et qu’on ne peut pas tout se permettre dans notre pays », a répondu Manuel Valls. Avant d’ajouter : « Mais toujours dans l’État de droit. »

Cette déclaration menaçante intervient alors que le succès international du mouvement BDS inquiète le gouvernement Netanyahou. Le même jour, à Jérusalem, l’ambassadeur des États-Unis dénonçait une justice à deux vitesses pour les Israéliens et les Palestiniens. Le mot « apartheid » est maintenant repris par de nombreux analystes, y compris israéliens.

Que fait Manuel Valls ? Il dénonce un mode de résistance pacifique à la politique coloniale du gouvernement le plus à droite de l’histoire du pays. Ce n’est sûrement pas lutter contre l’antisémitisme en France.


Photo: THOMAS SAMSON / AFP

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents