Taubira a un cerveau…

Sur la déchéance de la nationalité, Christiane Taubira a reçu un soutien discret de Bernard Cazeneuve.

Christiane Taubira a reçu un soutien discret et non dépourvu d’ironie de Bernard Cazeneuve. « Sous la Ve République, il n’est pas interdit à des ministres d’avoir un cerveau », a commenté le ministre de l’Intérieur. Il rend aussi hommage à la garde des Sceaux, avec qui il travaille « de façon étroite ». Voilà pour le soutien. Pour le reste, Bernard Cazeneuve n’oublie pas de rappeler qu’« à un moment donné la clé de voûte des institutions, c’est la parole présidentielle ». Autrement dit, avoir un cerveau,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Assurance-chômage : la grande loterie

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.