Une coupable « fascination »

Colistier de Marion Maréchal-Le Pen, Guillaume Pradoura n’a pas hésité à aider dans sa cavale un skinhead condamné pour des agressions.

Politis  • 13 janvier 2016
Partager :
Une coupable « fascination »
Photo : DR

Colistier bucco-rhodanien de Marion Maréchal-Le Pen, qui l’avait présenté comme un de ses « experts », diplômé en histoire de l’art, Guillaume Pradoura a le profil lisse des jeunes pousses frontistes. En apparence. Car cet assistant parlementaire de Nicolas Bay, le secrétaire général du FN, qui a milité dans la mouvance identitaire à Marseille, n’a pas hésité à aider dans sa cavale un skinhead (photo) condamné pour les agressions d’une femme d’origine maghrébine, d’un militant communiste et d’un militant de SOS Racisme. Dans leurs échanges par mails, révélés par Mediapart (9 janvier), Guillaume Pradoura avoue à son protégé, réfugié auprès du Ku Klux Klan, être « fasciné par [son] parcours ». Au FN, la « tolérance zéro », c’est bon pour les estrades.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don