Une coupable « fascination »

Colistier de Marion Maréchal-Le Pen, Guillaume Pradoura n’a pas hésité à aider dans sa cavale un skinhead condamné pour des agressions.

Colistier bucco-rhodanien de Marion Maréchal-Le Pen, qui l’avait présenté comme un de ses « experts », diplômé en histoire de l’art, Guillaume Pradoura a le profil lisse des jeunes pousses frontistes. En apparence. Car cet assistant parlementaire de Nicolas Bay, le secrétaire général du FN, qui a milité dans la mouvance identitaire à Marseille, n’a pas hésité à aider dans sa cavale un skinhead (photo) condamné pour les agressions d’une femme d’origine maghrébine, d’un militant communiste et d’un militant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Assurance-chômage : la grande loterie

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.