Tribunal de Bobigny : le Garde des Sceaux annonce des renforts d’urgence

Le ministre de la Justice a annoncé le 23 février un renfort de personnels et de magistrats pour palier la crise que traverse le Tribunal de Grande Instance de Bobigny.

NULL  • 23 février 2016
Partager :
Tribunal de Bobigny : le Garde des Sceaux annonce des renforts d’urgence
© Photo : BERTRAND GUAY / AFP

Jean-Jacques Urvoas, Garde des Sceaux, a répondu à l’appel commun lancé le 15 février par les magistrats, avocats et fonctionnaires du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Bobigny. Ils y dénonçaient la pénurie de moyens humains et matériels ne permettant plus de rendre justice dans des délais raisonnables. Il faut en effet compter au moins 12 mois pour avoir accès à une première audience en Seine-Saint-Denis, des délais contraires à la convention européenne des droits de l’homme.

Lire > Tribunal de Bobigny : La lente agonie de la justice française

Des mesures rapidement visibles

Le 12 février, Jean-Jacques Urvoas a débloqué une enveloppe supplémentaire de 14 millions d’euros pour financer les besoins des juridictions. Ce 23 février, il a détaillé les mesures en faveur du tribunal de Bobigny.

Dès le mois de mars, six emplois à temps pleins vont donc être affectés à ce tribunal pour soutenir le travail des greffiers, comme l’enregistrement des procédures et la mise en forme des décisions. Ces agents seront recrutés pour une durée limitée et dans l’urgence, puisque Bobigny accuse un retard d’enregistrement de 8000 procédures en matière pénale.

Quatre assistants spécialisés et assistants juridictionnels seront également affectés au TGI d’ici à juin, afin de soulager les magistrats du parquet et du siège. Ces derniers devraient ainsi pouvoir se recentrer sur le cœur de leur métier et ne plus crouler sous les tâches non juridictionnelles.

Les postes vacants de magistrats pourvus en septembre

C’est du moins ce qu’annonce le Garde des Sceaux. Pour compenser les postes vacants, et les départs prévus dans le cadre du mouvement annuel des magistrats, 25 postes seront proposés aux auditeurs de justice venant d’autres juridictions ou à des élèves sortant de l’école de la magistrature. Ces derniers qui vont choisir leur poste en mars pourront arriver en septembre 2016. L’objectif visé : ne plus avoir aucun poste vacant de magistrat en septembre dans ce tribunal afin de pouvoir reprendre une activité « normale ». 20 % des audiences judiciaires de Seine-Saint-Denis ont été supprimées en janvier 2016 par manque d’effectifs. Le ministre annonce enfin la création de 11 postes de magistrats supplémentaires d’ici à septembre 2017.

Des primes pour fidéliser le personnel

Autre aspect du problème : la manque d’attractivité du tribunal et le turn-over incessant du personnel. Les magistrats viennent à Bobigny, mais n’y restent pas. Pour y palier, le Garde des Sceaux annonce l’octroi de primes pour compenser la surcharge de travail, et fidéliser les équipes.

Police / Justice
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Maintien de l’ordre à Paris : Nuñez dans les pas de Lallement
Forces de l'ordre • 6 février 2023

Maintien de l’ordre à Paris : Nuñez dans les pas de Lallement

Avec le changement de tête en juillet 2022 à la préfecture de police de Paris – Laurent Nuñez remplaçant Didier Lallement –, beaucoup espéraient un changement de doctrine de maintien de l’ordre à Paris. Mais cette dernière a-t-elle réellement évolué ? Réponse : non.
Par Maxime Sirvins
Manif du 31 janvier : dispositif policier en légère augmentation à Paris
Manifestation • 31 janvier 2023

Manif du 31 janvier : dispositif policier en légère augmentation à Paris

Pour la deuxième journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le dispositif policier de la manifestation parisienne se renforce légèrement comparé à celle du 19 janvier avec plus de 3 000 agents.
Par Maxime Sirvins
Manifestation du 19 janvier à Paris : la fiche interne qui dévoile le dispositif policier
Manifestation • 19 janvier 2023

Manifestation du 19 janvier à Paris : la fiche interne qui dévoile le dispositif policier

D’après les notes internes de la Préfecture de Police consultées par Politis, plus de 2 000 membres des forces de l’ordre vont encadrer la manifestation du 19 janvier contre la réforme des retraites.
Par Maxime Sirvins
« Il y a une criminalisation de l’action politique »
Entretien • 11 janvier 2023 libéré

« Il y a une criminalisation de l’action politique »

L’avocat pénaliste Raphaël Kempf navigue de la défense d’activistes à celle de personnes accusées de terrorisme. Ardent défenseur des libertés publiques, il n’a de cesse de dénoncer la résurgence des lois « scélérates » dans notre droit moderne, mêlant justice et politique.
Par Nadia Sweeny