Field un mauvais coton

Les journalistes de France 2, France 3 et France TV info sont vent debout contre leur nouveau patron à la tête de l’info.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Nouvelle tempête à France Télévisions. Les journalistes de France 2, France 3 et France TV info sont vent debout contre leur nouveau patron à la tête de l’info. Cinq mois après sa nomination, Michel Field va devoir essuyer une première motion de défiance. En cause, la brutalité du renouvellement de l’offre de l’information du jeudi soir (arrivée d’Élise Lucet ; départ de Guilaine Chenu et Françoise Joly, alors qu’elles avaient été confirmées à leur poste), l’arrêt de « Des paroles et des actes », le mépris affiché pour le site France TV info.fr, pourtant le plus visité des sites d’info, et le projet d’une émission politique externalisée, produite par Renaud Le Van Kim (ex-Canal). Plus problématique encore pour les 600 journalistes du groupe, la mise en place de la chaîne d’info en continu, prévue pour la rentrée et baptisée « France Info », du même nom que la station de Radio France (partie prenante de cette nouvelle chaîne, avec France 24). En interne, on craint la confusion des identités et la fusion des rédactions. Le SNJ de France Télé a déjà dénoncé les conditions de travail à venir : « Une quarantaine de journalistes “bricol’ tout” cumuleront les tâches de rédacteur, monteur, présentateur, scripte, mixeur… Et parfois iront prendre l’air, seuls ou accompagnés d’un JRI, pour effectuer ce qui pourrait ressembler à un reportage. »


Haut de page

Voir aussi

Contrôle au faciès : L’État en procès ce lundi

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents