Dossier : Ventes d’armes : Une tartuferie française

Ventes d'armes : « Notre responsabilité est d’abord politique »

Aymeric Elluin, d’Amnesty International, dénonce la duplicité du gouvernement français, qui dénature les traités qu’il a lui-même appuyés.

Aymeric Elluin dénonce un « manque de sincérité et de transparence » des autorités françaises. La France devrait, selon lui, se montrer plus regardante quant au choix de ses clients et suspendre immédiatement ses livraisons d’armes, décidées sans le moindre débat, à des régimes qui ne font aucun cas des droits de l’homme. Cela relève, explique-t-il, de sa responsabilité politique et juridique. La France est en passe de devenir le -deuxième exportateur mondial d’armement. Que vous inspire cette performance…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.