Mort de Rémi Fraisse : Bavures ou barbouzerie ?

Politis  • 7 juillet 2016
Partager :
Mort de Rémi Fraisse : Bavures ou barbouzerie ?
Manifestation contre la violence policière en mémoire de Rémi Fraisse, le 13/11/2014. Photo : CITIZENSIDE / VALENTINA CAMOZZA / citizenside.com / Citizenside.

Le site Reporterre publie chaque jour depuis lundi 4 juillet un volet d’une nouvelle enquête complète sur la mort de Rémi Fraisse, le jeune naturaliste opposé au barrage de Sivens qui a trouvé la mort dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014 suite à l’explosion d’une grenade offensive des gendarmes.

Le site écolo a eu accès au dossier de l’instruction et a découvert nombre de contradictions dans les déclarations des gendarmes. Surtout, ceux-ci ont ensuite « tenté de saboter l’enquête » en multipliant « pressions et coups tordus » sur les témoins pour tenter de discréditer Rémi Fraisse. Enfin, on découvre l’existence d’une « équipe fantôme » de gendarmes dissimulés dans l’obscurité pour interpeller par surprise des opposants au barrage. C’est cette équipe qui aurait fait largement usage de Flash-Ball et de grenades offensives, dont une a explosé dans le dos de Rémi Fraisse. Une bavure… ou une barbouzerie ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don