Hayange : Le FN veut éjecter le Secours populaire

le maire FN de la ville, Fabien Engelmann, a mis en demeure l’association de quitter les lieux.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’antenne du Secours populaire français à Hayange (Moselle) a eu la mauvaise surprise de voir un huissier frapper à sa porte. C’est que le maire FN de la ville, Fabien Engelmann, avait auparavant mis en demeure l’association de quitter les lieux (mis à la disposition de la mairie depuis dix ans) avant la fin septembre, jugeant que les directions nationale et départementale du SPF ont « laissé l’antenne locale devenir une succursale du Parti communiste ». La mairie lui reproche également « d’instrumentaliser la section à des fins politiques » et l’accuse de « propagande pro-migrants ». Soutenu par une cinquantaine de personnes, le SPF a poliment refusé de rendre les clés, tandis qu’une pétition sur Change.org a déjà rassemblé plus de 6 000 signatures contre cette expulsion.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents