Le FN en procès

Au terme de l’enquête sur le financement de sa campagne des législatives de 2012, le parti de Marine Le Pen a été renvoyé en correctionnelle.

Soupçonné d’escroquerie aux frais de l’État, le Front national n’échappera pas à son procès. Au terme de l’enquête sur le financement de sa campagne des législatives de 2012, le parti de Marine Le Pen a été renvoyé en correctionnelle. Celui-ci pourrait se tenir avant l’élection présidentielle. Une perspective qui met à mal l’image « mains propres et tête haute » du parti d’extrême droite. Sur le banc des prévenus comparaîtront avec lui deux personnes morales, la société Riwal et l’association de…

Il reste 51% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.