Île-de-France : Les choix orientés de Pécresse

Valérie Pécresse, a dévoilé le 15 décembre la liste des neuf projets d’études qui seront subventionnés par la Région.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Valérie Pécresse, a dévoilé le 15 décembre la liste des neuf projets d’études qui seront subventionnés par la Région Île-de-France. En matière de recherche, on ne compte, pour la période 2017-2020, qu’un seul projet en sciences sociales, qui porte sur l’islam en France. Quid des études sur le genre ? Alors que ces dernières ont été soutenues à hauteur de 90 millions d’euros ces dix dernières années, elles ont disparu de la liste, tout comme les mots-clés « femmes » et « droits ». La ­présidente de la Région s’est défendue d’agir en fonction de critères idéologiques. Difficile à croire quand on se souvient de sa déclaration de décembre 2015 : « On ne financera pas la théorie du genre. »

Rien d’idéologique non plus dans le rapport « pour une Région plus économe et plus efficace », qui annonce la fin des subventions pour quarante-deux associations « sans intérêt direct pour les Franciliens », dont, en premier lieu, celles liées à l’environnement…


Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents