Lafarge : Un contrat en ciment armé

Le cimentier se positionne pour la construction du mur anti-migrants promis par Trump.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Lafarge se positionne pour la construction du mur anti-migrants promis par Trump à la frontière mexicaine. Après avoir reconnu, à demi-mot, avoir financé indirectement Daech entre 2013 et 2014, en échange d’une protection de son site à Jalabiyeh, en Syrie, le géant du ciment persiste dans sa tradition. Il avait participé, en 1943, à la construction du mur de l’Atlantique sous l’autorité du IIIe Reich.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents