« C’est finalement une situation très classique »

Pour Céline Braconnier, spécialiste des comportements électoraux, malgré un scrutin hors normes, les clivages traditionnels se retrouvent dans les résultats.

En fin de compte, les sondages se sont révélés plutôt justes. Sauf sur le taux d’abstention, surestimé. Pour Céline Braconnier, l’incertitude inhabituelle de cette présidentielle a contribué à motiver les indécis. Mais les inégalités de participation sont encore fortes, et elle pointe un risque de démotivation au second tour. Les sondages se sont révélés exacts sur les résultats du premier tour, mais faux sur le taux d’abstention. Qu’est-ce qui les a induits en erreur ? Céline Braconnier : Les sondages ne…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents