La gauche reprend des couleurs

Le très bon score de Jean-Luc Mélenchon (19,6 %) et l’effondrement du PS ouvrent la voie à un bouleversement des rapports de force. À condition de transformer l’essai aux législatives.

Un pays déchiré, un paysage politique éclaté… Le premier tour de l’élection présidentielle, à l’image de la précampagne et de ses nombreux rebondissements, dévoile un système politique en crise. Les quatre premiers candidats se tiennent dans un mouchoir : moins de 4,5 points séparent Emmanuel Macron, qui a viré en tête, et Jean-Luc Mélenchon. Aucun ne parvient à atteindre la barre de 25 %. Et les deux partis autour desquels s’organisait la vie politique depuis quarante-cinq ans sont éliminés du second tour, ce qui traduit l’épuisement des formes traditionnelles d’engagement et d’organisation politiques. Ce mouvement de fond, qui affecte la gauche et la droite, profite pour l’heure surtout à l’ancien ministre de l’Économie, dont le mouvement à ses initiales a été lancé il y a tout juste un an. Il a aussi permis au candidat de la France insoumise, mouvement neuf lancé en février 2016 avec l’annonce de sa candidature, d’enregistrer un score inimaginé il y a encore quelques semaines par ceux qui ont tardé à croire à sa campagne. Si dimanche soir, Jean-Luc Mélenchon et ses soutiens réunis au Belushi’s, un bar-discothèque près de la gare du Nord, n’ont pas caché leur déception de ne pouvoir figurer au second tour, son résultat – 7 060 000 voix, 19,58 % – n’en est pas moins « exceptionnel », estime Roger Martelli. L’historien rappelle que jamais, depuis 1969 et la candidature du communiste Jacques Duclos (21,27 %), la gauche de rupture n’avait atteint un tel score. À l’issue d’une campagne innovante menée en dehors du cadre partisan traditionnel, Jean-Luc Mélenchon engrange trois millions de voix supplémentaires par rapport à 2012 et 8 points de plus. Il fait à lui seul plus de voix que toute la gauche de gauche depuis 1981.

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents