Valérie Masson-Delmotte : « Défendre la science, ce n’est pas seulement pour le climat »

Face au péril de la politique de Donald Trump, Valérie Masson-delmotte revendique le droit à une recherche sans entraves et en libre accès pour le public.

La chercheuse soutient la Marche pour les sciences du 22 avril, à laquelle elle compte se rendre en famille, parents compris, parce que la société est directement concernée par la l’affaiblissement généralisé de la recherche en France. Toutes proportions gardées avec ce que vivent les États-Unis, faut-il se préoccuper, en France, d’un possible revirement climato-sceptique ? Valérie Masson-Delmotte : Certes, les affirmations surprenantes n’atteignent pas toutes le déni d’un Scott Pruitt, le nouveau…

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents